EXEMPLES LOM® 

Généralement, les personnes qui viennent faire l'art-thérapie LOM® ont déjà fait plusieurs tentatives de solutions, sérieux et même partiellement efficace. Une nouvelle solution ne peut donc pas être trouvée en réfléchissant et en agissant la pensée mentale, parce que ces options ont déjà été épuisées par les personnes venant consulter. "En ce sens, la solution n'est pas contenue dans ce qui est pensable, concevable, mais dans l'ouverture de l'esprit et le développement de la perception" . (Bettina Egger)  

 

Souvent, les personnes qui ont vécues un événement traumatique gardent en eux de puissantes images douloureuses et dérangeantes qui les empêchent de vivre de manière tranquille et épanouie. Bettina Egger et Jörg Merz ont remarqué que ces images traumatiques perdent leur effet néfaste si elles sont peintes et transformées comme elles étaient encodées, c'est-à-dire en image.  A partir de cette réalisation, ils ont d'abord développé le processus de la métaphore (pour soulager les symptômes), le processus des portraits (pour surmonter les conflits relationnels) et finalement le processus des séquences d'images (pour soulager les traumatismes). 

 

A la fin de chaque étape du processus de résolution, ce qui est accompli thérapeutiquement est visuellement ancré dans l'avenir.

 

Exemple: Processus de la Métaphore

 

Marie*, 45 ans, vient consulter avec le symptôme "peur de parler en publique".  En réponse à la question "si votre peur de parler en publique était un fruit, lequel serait-il?"  Marie voit spontanément surgir l'image mentale d'une pomme. La thérapeute invite alors Marie à peindre cette pomme, telle comme elle l'a vue dans son esprit et tout en appliquant les critères de la peinture LOM®. C'est-à-dire, elle peint debout avec la main non-habituée sur une grande feuille punaisée sur le panneau en bois. Elle peint lentement et soigneusement, commençant au milieu de la feuille pour graduellement trouver la forme de sa pomme. Pendant qu'elle peint, Marie n'a pas besoin de penser à son symptôme (peur de parler en publique), mais elle va tranquillement suivre le processus de la peinture, suivre avec les yeux les gestes de sa main. La thérapeute est présente et attentive à d'éventuels besoins et/ou émotions qui peuvent surgir pendant le processus et qui sont adressées à fur et à mesure.

La discussion et l'évaluation à la fin de l'image montre que la cliente ressent un peu plus de confiance et de courage en pensant à une situation où elle devrait parler en publique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant les séances suivantes, Marie peint d'autres métaphores, tout en étant guidée étape par étape par la thérapeute. Quelques semaines plus tard elle confirme qu'elle est moins anxieuse et plus confiante lorsque qu'elle doit parler en publique.

* Nom connu de l'auteur

 (Note: Le processus de la thérapie LOM contient plusieurs étapes.  Peindre une métaphore est une de ces étapes.) 

 

 

 

© 2013 by atelier-metaphores all rights reserved

  • s-facebook
  • Twitter Metallic